C hez les narcisses, on aime se maquiller et s’il y a bien quelque chose d’obscur dans le maquillage naturel et bio ce sont les couleurs. Alors on a décidé de faire le point sur le sujet des pigments en maquillage naturel, mais aussi des colorants, des nacres et des paillettes ! Enfin tout ce qui apporte de la couleur !

Nous, on est passionnées par la couleur : les fards à paupières bleu profond, jaune éclatant, vert émeraude, bronze et même les effets d’or, les rouges à lèvres rouge coquelicot, prune intense, et rose fuchsia… Alors quand il a fallu passer au maquillage naturel et bio, c’était un peu l’interrogation. On y trouve de tout, des produits aux couleurs automnales et éteintes, aux rouges pétants comme une pivoine. Mais pourquoi autant de différences d’une marque à l’autre ?

Dans un premier temps, parlons des colorants qui ont -comme leurs noms l’indiquent- la propriété de donner de la couleur aux produits cosmétiques.

Les 3 grandes familles de colorants cosmétiques :

-Les Colorants qui sont solubles dans l’eau ou dans l’huile. C’est eux que l’on utilise souvent pour teinter une crème visage ou son gel douche. Cependant ils n’ont pas l’opacité requise pour être utilisé en maquillage, nous n’en parlerons donc pas ici.
-Les Pigments, eux, ne sont pas solubles mais restent en suspension dans leur milieu. Ils donnent de l’opacité et de la couvrance au produit. C’est eux que l’on utilise en maquillage le plus souvent.
-Les Nacres et Paillettes, parfois nommées Pigments à Effet, sont plus ou moins couvrantes selon leurs tailles et plus ou moins colorées selon le traitement qu’elles ont subi. Mais elles ont comme point commun de réfléchir une partie de la lumière et apporter des reflets.

Pour être utilisés en cosmétique, ces colorants et pigments doivent être listés dans l’Annexe IV de la Directive Européenne et sont classés comme suit.

Les 4 catégories de colorants et pigments selon la Directive Européenne

-ils peuvent être utilisés dans tous les produits
-ils ne peuvent pas être utilisés dans les produits pour les yeux,
-ils ne peuvent pas être utilisés dans les produits destinés aux muqueuses,
-ils peuvent être uniquement utilisés dans les produits à rincer (gel douche, shampoing…).

Pour les amateurs de liste INCI, on les retrouve sous le nom de CI XXXXX (chiffres) ou le nom INCI du pigment. Par exemple pour le Dioxide de Titane qui est un pigment blanc en plus d’être un filtre solaire, on peut le retrouver dans la liste INCI de vos produits de beauté sous la dénomination de Titanium Dioxide ou de CI 77891.

Voyons plus en détails les différentes familles de pigments et de nacres, leurs avantages et inconvénients.

Les Pigments Inorganiques / Minéraux :

Les pigments minéraux sont des oxydes métalliques, naturellement présents dans les sols, mêlés à des argiles ils donnent des terres ou des ocres. Ces pigments sont très utilisés en maquillage naturel. Cependant ils peuvent être d’origine naturelle, mais aussi d’origine synthétique.

Ce sont donc les oxydes de fer tel que CI 77491 Red Iron Oxide, CI 77492 Yellow Iron Oxide, CI 77499 Black Iron Oxide.

On trouve aussi d’autres oxydes métalliques comme CI 77510 Iron Blue, CI77742 Manganese violet, CI 7707 Ultramarines (des bleus aux roses), CI77891 dioxide de titane, ou CI 77947 oxide de zinc.

Les + : Potentiellement d’origine naturelle et très couvrants.
Les – : Peuvent être d’origine synthétique. Couleurs ternes, peuvent contenir des impuretés tel que des métaux lourds.

Récemment le dioxide de titane – qui est filtre solaire et un pigment blanc en maquillage -a fait l’objet de controverses. On le suspecte d’être cancérogène par inhalation. Or il est utilisé aussi bien en alimentaire qu’en cosmétique, il reste de ce fait protégé pour le moment mais cela pourrait bien changer.

 Pigments Organiques Végétaux :

Les pigments végétaux sont très rares et très peu utilisés en maquillage. Ce sont principalement des anthocyanes. On les retrouve sous le nom INCI de Anthocyanins, mais il en existe différentes sortes : Cyanidine (rouge orangé), Delphinidine (rouge bleuté), Pélargonidine (orange), Péonidine ( rose pivoine), Malvidine, ou Pétunidine. Ces pigments végétaux peuvent être extrait des radis rouges, de baies d’aronia, des fruits du sureau, de peau ou de jus de raisin, de maïs violet, de patates douces ou encore de choux rouges.

Les + : Pigments naturels aux couleurs assez vives, ils possèdent en plus des propriétés intéressantes telles qu’antioxydant, protecteur d’UV et anti-âge.
Les – : Très peu couvrants, sensibles à la lumière et au pH. De ce fait, ils sont souvent traités pour devenir plus résistants.

Pigment Organique Animal :

En cosmétique aujourd’hui il ne reste que la cochenille qui est autorisée, ce petit insecte que l’on trouve sur les cactus au Mexique. Dans les produits on le retrouve sous le nom INCI de CI 75470 Carmin.

Il est autorisé en cosmétique bio avec le label Cosmebio selon l’organisme certificateur (Qualité France ou Ecocert) et aussi pour le label Cosmos. En effet, pour le moment il n’existe pas vraiment d’alternative naturelle autre que le carmin pour obtenir des rouges à lèvres rouge vif. Cependant le carmin devrait être réévalué par le référentiel Cosmos d’ici 5 ans.

Les + : Pigment naturel, couleur rouge éclatant et vif.
Les – : Soupçonné allergisant, non vegan ni végétarien.

Pigments Organiques Synthétiques :

Ce sont des pigments synthétisés grâce à la chimie organique, ils sont souvent inspirés des pigments naturels. Il en existe 3 types :
-Laques (Lake en anglais) sont synthétisées à partir d’un colorant naturel ou synthétique qu’on a fixé sur un support incolore et inerte tel le calcium, l’aluminum ou la barium pour les rendre insolubles et opaques. On les trouve sous les noms CI 15850 Red 6 ou Red 7 Lake, CI 45380 Red  21 ou Red 22 Lake, CI 45410 Red 27 ou Red 28 Lake, CI 73360 Red 30 Lake, CI 17200 Red 33 Lake, CI 19140 Yellow 5 Lake, CI 15985 Yellow 6 Lake, CI 47005 Yellow 10 Lake, CI 42090 Blue 1 Lake.
-Toners qui sont des colorants précipités en sel métallique: CI 15850 Red 6 Sodium Salt.
-Pigment Vrai, il s’agit d’un vrai pigment dans sa forme d’origine, il n’y en a qu’un : CI 12085 Red 36.

On peut retrouver les pigments organiques synthétiques en maquillage dit « naturel » malgré leurs origines purement chimiques. En effet la revendication « naturel » est possible si 95% de la formule est naturel ou d’origine naturel, ce qui est possible en maquillage étant donné que les pigments représentent un faible pourcentage de la formule.

Les + : Couleurs vives, meilleure pureté que les pigment minéraux (moins de métaux lourds)
Les – : Souvent composés de colorants azoïques qui sont soupçonnés de produire des formaldéhydes et donc d’être cancérigènes. Non autorisés par Ecocert, ni par Cosmebio.

Nacres et Paillettes

Il existe beaucoup de nacres différentes et l’industrie de cesse d’innover dans ce domaine. Nous allons voir les plus communes et les plus classiques qui sont les Mica-Titane. Mais sachez que d’autres types de nacre existent. Elles sont complètement synthétiques comme l’Oxychlorure de Bismuth qui peut est irritant, ou les Borosilicate-Titane.

Mica-Titane

Les nacres les plus courantes sont des micas naturels ou synthétiques, recouverts d’oxyde de titane pour donner des nacres blanches avec des reflets blancs ou de couleurs. On peut aussi y ajouter des oxydes de fer pour avoir des nacres colorées avec des reflets.
Les différentes tailles des particules permettent d’obtenir des effets légèrement satinés à très pailletés.

Les + : Potentiellement d’origine naturelle, elles donnent de l’éclat aux maquillages.
Les – : Concernant le mica naturel, plus de 25% de la production mondiale provient de mines artisanales situées au nord-est de l’Inde. Ces mines feraient travailler quelques 20 000 enfants dans des conditions extrêmement difficiles.

L’association Responsible Mica Initiative, regroupe de grands industriels et s’engage à éradiquer le travail des enfants dans l’extraction de Mica en Inde dans les 5 ans à venir.  Ces industriels cherchent aussi à s’approvisionner en mica grâce à des sources responsables et contrôlées en mettant en place des procédés de traçabilité.

Certaines marques préfèrent bannir l’utilisation de mica d’origine indienne. Elles se tournent vers d’autres sources naturelles telles que les micas des États-Unis ou d’Europe, qui sont tout de même moins courants. C’est pour ces raisons que d’autres encore préfèrent utiliser des micas synthétiques.

Pour conclure sur ces recherches sur les pigments en maquillage naturel, il n’y a pas de solutions parfaites, tout dépend de ses attentes, de ses valeurs, et de ce que l’on souhaite privilégier. On peut donc trouver du maquillage naturel et vegan avec des pigments synthétiques, du maquillage naturel et bio avec du carmin/cochenille et du maquillage naturel, bio et vegan avec uniquement des pigments minéraux ou végétaux.

Dites-nous ce que vous en pensez ? Seriez-vous prêt à utiliser des pigments synthétiques pour obtenir un maquillage aux couleurs vives et éclatantes ? Préférez-vous des pigments d’origine naturelle quitte à utiliser du carmin/cochenille sur votre bouche pour obtenir ce beau rouge ? Ou sacrifieriez-vous la couleur pour ne porter que du maquillage naturel, bio et vegan malgré des teintes plus ternes ?

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

luctus risus. risus porta. ultricies venenatis, Nullam quis Praesent ut